Accès direct au contenu

ENS Cachan - Laboratoire de biologie et de pharmacologie appliquée (LBPA)

Version anglaise

aide

Accueil > Equipes > Biophotonique

Fluorescence résolue en temps par comptage de photon unique : déclins d’intensité et d’anisotropie de fluorescence

La mesure du déclin d'intensité de fluorescence renseigne sur la valeur de temps de vie de fluorescence qui peut être comprise entre 1 et 20 ns pour la grande majorité des fluorophores conventionnels. Ces déclins peuvent être mono ou multi exponentiels et les mesures de temps de vie renseignent sur l'environnement des fluorophores.

Lorsque la source lumineuse d'excitation est polarisée, une conséquence du principe de photoselection sera de sélectionner une sous-population anisotrope de molécules excitées. Les mouvements de rotation qui animent les molécules entre le temps d'excitation et le temps d'émission sont à l'origine d'une dépolarisation du signal d'émission de fluorescence. Les mesures de déclins d'anisotropie nous renseignent sur la taille des édifices moléculaires en solution via la détermination des temps de corrélation (longs) de rotation qui sont liés au volume hydrodynamique par la célèbre relation de Stokes-Einstein. Comme pour les temps de vie, les déclins d'anisotropie de fluorescence sont souvent complexes - i.e. multiexponentiels - et les temps de corrélation courts, quant à eux, apportent des informations sur la dynamique locale des fluorophores.

Matériel
- Laser IR  Mai Tai Spectra Physics (690-1040 nm, fs)
- Sélecteur d'impulsion 3980 Spectra Physics (Pulse-picker fs, de 8 MHz à monocoup)
- Doubleur (430-510 nm) / tripleur (280-310 nm) de fréquence Spectra Physics (SHG et THG generator GWU-23FL)
- Détecteur MCP-PMT Hamatsu R3809U-05
- Carte de comptage TCSPC Becker & Hikl SPC-430

Nature des échantillons
Protéines (fluorescence UV intrinsèque des résidus tryptophane ou marquage extrinsèque par un fluorophore émettant dans la région spectrale visible) ou ADN marqué.


Informations